Une page d'histoire

Maurice RichardPar un après-midi frisquet le vendredi 24 novembre 1967, Rideau Hall se préparait à accueillir les invités et les récipiendaires pour la toute première cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada.

L’Ordre du Canada, un jalon marquant du centenaire du Canada, avait vu le jour en avril de la même année. Le Canada précisait son identité — l’ancien premier ministre Lester B. Pearson nous avait donné notre propre drapeau deux ans plus tôt, en 1965 — et la population s’adonnait avec ferveur à construire notre nation.


La reconnaissance de Canadiens exceptionnels

Les premiers récipiendaires de l’Ordre du Canada ont été annoncés le 6 juillet, quelques jours après les célébrations mémorables entourant le centenaire du Canada. Parmi les 90 individus figurant sur cette première liste se trouvaient de grandes icônes de notre nation ainsi que des héros méconnus. Ils possédaient les qualités les plus nobles auxquelles le Canada est attaché, et leurs réalisations, comme celles des récipiendaires qui suivraient, ont décidément contribué à la création d’un pays meilleur.

Écoutez le fichier audio archivé annonçant les premières nominations à l'Ordre du Canada (en anglais)

La cérémonie

Comme c’est encore le cas aujourd’hui, la première cérémonie s’est déroulée dans la Salle de bal à Rideau Hall. Soixante-seize récipiendaires étaient présents; la première personne nommée n’était nulle autre que le gouverneur général de l’époque, le très honorable Roland Michener, et il a reçu le titre de Compagnon.
 

J’ai la conviction que l’Ordre du Canada, dont le but est de reconnaître les services éminents rendus à leur pays par ses citoyens saura augmenter en nous notre fierté d’être canadiens et raffermir la conception de notre identité.

Le très honorable Roland Michener, 24 novembre 1967

Parmi les autres sommités canadiennes investies durant cette première cérémonie, notons l’ancien gouverneur général Vincent Massey; l’ancien maire de Montréal Jean Drapeau; l’ancien premier ministre Louis St-Laurent; des auteurs et poètes tels Hugh McLennan et Gabrielle Roy; le neurochirurgien Wilder Penfield; et la légende du hockey Maurice Richard. Après une brève réception, les récipiendaires et leurs invités ont assisté à un dîner de célébration sur la Colline du Parlement, dans la salle de la Confédération de l’édifice de l’Ouest. (De nos jours, les dîners de l’Ordre du Canada ont lieu à Rideau Hall.)

Regardez un fichier vidéo archivé de la première cérémonie d'investiture (en anglais)

L’Ordre s’enracine

Dès la première cérémonie d’investiture, tenue dans la sobriété et l’élégance formelle, l’Ordre du Canada s’est établi comme une façon noble et sincère de remercier les hommes et les femmes qui se dévouent pour le bien-être notre pays. C’est ainsi qu’une grande tradition qui célèbre le Canada dans son ensemble est née. Encore aujourd’hui, les réalisations des Membres, Officiers et Compagnons de l’Ordre du Canada nous incitent tous et toutes à atteindre de nouveaux sommets.

La saviez-vous?

Lorsque l’Ordre du Canada a été créé, ses trois niveaux différaient légèrement de ceux que l’on connaît aujourd’hui. En plus du rang de Compagnon (le plus haut de l’Ordre), il y avait la Médaille du service au second rang. Dans une catégorie distincte, au troisième rang, se trouvait la Médaille du courage, qui n’a jamais été décernée. C’est donc dire qu’au cours de ses cinq premières années, l’Ordre n’avait en réalité que deux rangs.

Les rangs actuels de l’Ordre — Membre, Officier et Compagnon — ont été établis en 1972. Les deux médailles ont alors été abolies, et les récipiendaires de la Médaille du service (plus de 300 avaient été nommés entre 1967 et 1972) ont été faits Officiers de l’Ordre du Canada au moment de la transition.